Have a Question? Contact the Humanities Office or an Academic Unit

Entre le national et le transnational: les Rébellions de 1837-38, Table Ronde organisée par l’Institut Wilson  

Date/heure: 19 Octobre 2017 de 14h à 16h
Lieu: L’ancienne prison des patriotes au Pied-du-Courant, 903 Lorimier Ave, Montréal (métro Papineau)

Présidée par Maxime Dagenais et Julien Mauduit, l’institut Wilson d’histoire canadienne vous invite à une table ronde que nous organisons en collaboration avec l’IHAF sur les Rébellion de 1837-38 intitulée Entre le national et le transnational: les Rébellions de 1837-38. Celle-ci aura lieu le 19 Octobre de 14h-16h à l’ancienne prison des patriotes au Pied-du-Courant (métro Papineau). La SAQ nous a offert le musée en son entier!

Le but de cette table ronde est d’avoir une discussion autour de la relation entre l’histoire nationale et l’histoire transnationale, utilisant les Rébellions comme un point d’intérêt. Voici les grandes questions que nous nous posons: Pourquoi est-ce que l’histoire des Rébellions au Québec est-elle si dominée par la perspective locale et nationale, évitant, en général, le contexte transnational ou même canadien? Pourquoi parlons-nous encore de RébellionS au pluriel et non au singulier comme le font plusieurs autres nations (“la Revolution française”, “la Revolution américaine”)? Qu’est-ce que les historien(ne)s de tendance plus nationaliste pourraient apprendre d’une perspective transnationale et vice versa? Il est évident que l’histoire transnationale balaye présentement notre discipline alors que de plus en plus d’historien(ne)s du Canada, de l’Amérique du Nord et du monde entier se tournent vers des perspectives transnationales. La même chose arrive actuellement avec les Rébellions et nous vous invitons à discuter avec nos invité(e)s.

Nous avons réuni un panel d’historien(ne)s qui représente bien la diversité des points de vue possibles :

  • Julie Guyot, professeure d’histoire au Cégep Édouard Montpetit et l’auteure de Les Insoumis de l’Empire (Septentrion, 2016)
  • Jason Opal, professeur d’histoire à l’université McGill et l’auteur de Avenging the People Andrew Jackson, the Rule of Law, and the American Nation
  • Louis-Georges Harvey, professeur d’histoire à l’université Bishop’s et l’auteur de De la république en Amérique française. Anthologie pédagogique des discours républicains au Québec, 1703-1967
  • Éric Bédard, professeur d’histoire à l’université TELUQ et l’auteur de Les Réformistes: Une génération canadienne-française au milieu du XIXe siècle

À bientôt!

Maxime et Julien


Entre le national et le transnational: les Rébellions de 1837-38, a roundtable discussion organized by the Wilson Institute 

Date/time: 19 October 2017 from 2pm-4pm
Location: Ancienne prison des patriotes at Pied-du-Courant, 903 Lorimier Ave, Montréal (métro Papineau)

Hosted by Maxime Dagenais and Julien Mauduit, the Wilson Institute for Canadian History invites you to a roundtable discussion — organized in conjunction with the IHAF Congress —- on the Rebellions of 1837-38 titled Entre le national et le transnational: les Rébellions de 1837-38. This event will take place on October 19 from 2pm to 4pm at the Ancienne prison des patriotes at Pied-du-Courant (métro Papineau). The SAQ has provided the entire museum for our event!

The goal of this roundtable is to discuss the relationship between national history and transnational history, using the Rebellions as a point of interest. Here are a few of the questions that we will seek to answer: Why is the history of the Rebellions in Quebec dominated by the local and national perspective, generally avoiding the transnational and even the Canadian context? Why are we still speaking of RebellionS in plural form rather than singular as many other nations do (“the French Revolution,” “the American Revolution”)? What could more nationally-minded historians learn from transnational perspectives and vice versa. There is no doubt that transnational history is sweeping our discipline as more and more historians from Canada, North American, and the world are turning to transnational perspectives. The same is currently happening with the Rebellions and we invite you to discuss these questions and more with our panel of speakers.

We have assembled a panel of historians that represent very well the diversity of opinions on the subjects:

  • Julie Guyot, professor of history at Cégep Édouard Montpetit and the author of Les Insoumis de l’Empire (Septentrion, 2016)
  • Jason Opal, professor of history at McGill University  and the author of Avenging the People Andrew Jackson, the Rule of Law, and the American Nation
  • Louis-Georges Harvey, professor of history at Bishop’s University and the author of De la république en Amérique française. Anthologie pédagogique des discours républicains au Québec, 1703-1967
  • Éric Bédard, professor of history at TELUQ University and the author of Les Réformistes: Une génération canadienne-française au milieu du XIXe siècle

See you there!

Maxime and Julien